Bienvenue sur ce nouveau blog

Un espace pour dire, entendre, découvrir, respirer

Des moments de prière en radio

Grâce à RCF-Bruxelles, en direct ou à la demande

Reprendre souffle au sein des monastères

Rencontre avec Marie-Thérèse

Les funérailles chrétiennes

Questions fréquentes

Rites et symboles des funérailles

Vos questions sur les funérailles chrétiennes

Que se passe-t-il après la mort ?

Réponses de soeur Régine du Charlat, soeur auxiliatrice des âmes du Purgatoire

La liturgie des funérailles

Comprendre et construire

L'euthanasie

Repères et réflexions

vendredi 8 novembre 2013

Cultes unis contre l'euthanasie

Photo: Jacques Bihin
Les cultes unis contre l'euthanasie

Alors qu’au Parlement on se penche à nouveau sur un élargissement possible de la loi de 2002 dépénalisant l’euthanasie, nous voulons une fois encore faire entendre notre voix dans ce débat qui concerne toute la société, en tant que citoyens en nous appuyant sur des arguments philosophiques, et en tant que croyants héritiers de nos traditions religieuses respectives.

Nous marquons notre opposition à ces extensions et exprimons notre vive inquiétude face au risque de banalisation croissante d’une réalité aussi grave.

Nous aussi, nous sommes contre la souffrance, tant physique que morale, en particulier celle des enfants, car toute souffrance révolte. Mais proposer que des mineurs puissent décider de leur propre euthanasie est une manière de fausser leur faculté de jugement et dès lors leur liberté.
Proposer que des personnes démentes puissent être euthanasiées est un déni de leur dignité et les livre au jugement, voire à l’arbitraire, des personnes qui prennent cette décision.
Quant au corps médical et au personnel soignant, on fait pression sur eux à pratiquer un acte soi-disant médical.

Au lieu de soutenir la personne souffrante en rassemblant autour d’elle toutes les personnes et les forces qui l’entourent, on risque précisément de diviser ces forces et dès lors d’isoler cette personne souffrante, de la culpabiliser et de la condamner à la mort.
Le consentement prévu par la loi tend à devenir de plus en plus une réalité sans consistance. La liberté de conscience des personnes concernées risque de ne pas être sauvegardée.
L’euthanasie des personnes fragiles, enfants ou personnes démentes, est une contradiction radicale de leur condition d’êtres humains.

Nous ne pouvons dès lors entrer dans une logique qui conduit à détruire les fondements de la société.

Pasteur Steven Fuite, président de l’Église Protestante Unie de Belgique
Rabbin Albert Guigui, Grand Rabbin de Bruxelles
Chanoine Robert Innes, président du Comité Central de l’Église Anglicane en Belgique
Monseigneur André-Joseph Léonard, président de la Conférence Épiscopale de Belgique
Monsieur Geert Lorein, président du Synode Fédéral des Églises Protestantes et Évangéliques de Belgique
Métropolite Panteleimon Kontogiannis, Exarque du Patriarcat Œcuménique de Constantinople (Église Orthodoxe)
Monsieur Semsettin Ugurlu, président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique
2013 11 04

Lire aussi l'article paru dans La Libre Belgique de ce vendredi 8 novembre 2013 : cliquer ici

jeudi 7 novembre 2013

Parler de la mort avec les enfants







Parler de la mort avec les enfants ?
Conférence



Même si nous préférons qu’il en soit autrement, la mort, la séparation, la perte font partie de la vie des enfants et de la nôtre. Même s’il n’y est pas directement confronté, l’enfant est naturellement préoccupé par la mort. Il s’interroge « C’est comment quand on est mort ? », « Pourquoi doit-on mourir ? ». Les questions des enfants sont interpellantes et font échos aux réflexions des adultes qui se demandent « Comment lui dire ? », « Dois-je le protéger ? »…

Martine Hennuy, psychologue, psychothérapeute, formatrice et auteure des livres « Alice au pays du cancer » et « On va où quand on est mort ? » est l’oratrice de cette conférence, qui est l’occasion de faire émerger des pistes de dialogues avec les enfants.
Quand ? le 27 novembre 2013 à 19h30. Où? à L’Université de Namur (Auditoire Aula Maior).
Inscription : 5€ (contacter l’ASPPN au 081 43 56 58 ou aspn@skynet.be)

Cette conférence est organisée par l’Association des Soins Palliatifs en Province de Namur asbl,
avec le soutien  de la Wallonie et de la Province de Namur.